Actualité du groupe de travail Vi-PE. Table ronde MtoM

 Des plateformes virtuelles en quête d’avenir

Quels sont les enjeux et les freins du développement des plateformes virtuelles ?  Tel était l’objet de la table ronde ”

Initiative de mutualisation des moyens de développement autour des plateformes virtuelles” organisée au salon MtoM par Reda Nouacer, chercheur au CEA-List et pilote du groupe de travail Vi-PE au sein de l’association Embedded France. Créée fin 2013, Embedded France a pour mission de fédérer les différents acteurs de la filière notamment par le biais de groupes de travail pluridisciplinaires et intersectoriels, qui mettent en commun leurs questionnements, les obstacles techniques auxquels ils sont confrontés et les solutions techniques envisageables. Le GT7,  “Virtualisation des Plateformes électroniques” (Vi-PE)  lancé à l’automne dernier, rassemble divers acteurs de l’industrie automobile, spatiale, aéronautique et défense, de la recherche, du logiciel, des microprocesseurs… “Notre motivation, c’est d’encourager l’utilisation des plateformes virtuelles dans l’embarqué critique” explique Reda Nouacer. Pour l’heure le développement de ces plateformes patine. Les fournisseurs de plateforme sont en nombre limité, l’interopérabilité n’est pas au rendez-vous. Les verrous techniques, juridiques, économiques et même psychologiques au développement de ces plateformes sont nombreux. Pourtant les bénéfices attendus sont majeurs : réduction des temps de cycle de développement, pré-intégration du logiciel (3niv.) sur HW virtualisé,  intégration continue HW/SW préparation de campagnes de test Design Space Exploration (DSE), REX et ROI sur les PVs…:  “Il est essentiel d’élargir l’accessibilité aux plateformes virtuelles, d’augmenter la disponibilité des plateformes virtuelles, d’améliorer l’interopérabilité des outils et des environnements de simulation et enfin d’accroître la qualification des ingénieurs pour le prototypage virtuel” précise le chercheur.

La table ronde regroupait autour de Reda Nouacer  Jean-Michel Fernandez, (société Magillem), le Pr Guy Bois, (Space Codesign), Eric Lalardie, (ARM)  et Xavier Avon (Altair).

Send this to a friend