News

Cap’ Projet de l’ESIEA. Il est encore temps de proposer des partenariats

Cap Projet » permet au dépositaire du projet (entreprise ou laboratoire de recherche) de disposer gratuitement, pendant 6 mois, d’un groupe de 5 à 6 étudiants selon la complexité du projet, accompagné d’un Mentor ESIEA, qui consacre environ 200h/étudiant à sa réalisation. Les projets peuvent se faire sous NDA, une convention étant dans tous les cas signée entre le commanditaire et l’école.

Trophées de l’embarqué. Les candidatures sont ouvertes

Organisés par Embedded France, avec le soutien de la DGE et de Captronic, le concours des Trophées de l’Embarqué est ouvert à toutes les entreprises qui ont développé et mis en œuvre un ou plusieurs Systèmes Embarqués comportant une composante logicielle prépondérante et particulièrement innovante, dans le cadre d’un projet qui a été finalisé au cours des 2 dernières années. Les trophées sont décernés tous les ans, à Bercy, dans le cadre des Assises de l'Embarqué. Les candidatures sont désormais ouvertes. N'hésitez pas à candidater !

Le Edge, avenir de l’embarqué

Focus sur un de nos adhérents. Kalray. Après avoir annoncé en Avril l’entrée au capital de NXP, avec un investissement de 8M€ pour le co-développement de solutions de conduite autonomes combinant l'offre NXP pour l’automobile et le processeur intelligent MPPA® (Massively Parallel Processor Array) de Kalray, le leader français des processeurs intelligents de nouvelle génération poursuit ses ambitions sur le marché du Edge Computing. Nous avons interrogé Stéphane Cordova, VP Embedded Technology Business Unit chez Kalray sur les atouts de la technologie MPPA® pour ce marché en plein essor.

Conférence à l’ESIEA. #IngenieurAvecunE- mars 2020

C’est la règle au sein du mouvement « #JamaisSansElles ». Les signataires de la charte de l’association s’engagent à ne jamais participer à un débat s’il n’y a pas au moins une femme présente. Ce samedi 7 mars, à la table ronde « ingénieuravecunE » organisée par l’ESIEA, c’est la logique inverse qui s’applique. Autour de Guy Mamou-Mani, l’animateur de la conférence, six participants, 5 femmes et un homme ! L’enjeu est de taille : comment attirer les femmes vers les métiers du numérique ?

Send this to a friend