A l’occasion des Assises de l’Embarqué, Cédric Demeure, président d’Embedded France, fait le point, pour le magazine L’Usine Nouvelle, sur l’actualité des systèmes cyberphysiques (CPS). Après l’IoT, voici l’IoI… l’internet des objets industriels. Dernière évolution en date, ces objets se soient infuser de l “intelligence” et deviennent ainsi autonomes (ACPS, autonomous CPS).

“La partie cyber fait référence à leur puissance numérique, et la partie physique à leur emprise sur le monde réel. Ce qui est important c’est d’avoir des capteurs et des actionneurs pour suivre le système et agir dessus au niveau physique. Une autre notion importante c’est d’utiliser des systèmes embarqués distribués, qui ne sont plus isolés les uns des autres mais qui communiquent entre eux. Enfin, le système complet est autonome avec une commande numérique qui se nourrit en permanence des informations des capteurs pour commander les actionneurs. La grande nouveauté réside dans l’intelligence artificielle clé de cette autonomie. Vu de la Commission européenne, c’est l’internet des objets industriel avec de l’autonomie.” explique Cédric Demeure

Cette technologie va permettre d’automatiser et de rendre agile la production. On va avoir des chaines de fabrication automatisée qui s’adaptent aux conditions externes et qui sont pilotées par des CPS. Les objets eux-mêmes comme la voiture vont changer pour devenir autonomes. Une étude va être lancée par la Direction générale des Entreprises, du ministère de l’Industrie. L’objectif est de mettre à jour la cartographie de la filière des systèmes embarqués en France, avec la prise en compte des CPS. Embedded France est partenaire.

 

 

Send this to a friend