Le président d’Embedded France, invité à la présentation du Plan d’action pour transformer notre industrie par le numérique

En visite chez Dassault Système à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) le Premier Ministre Edouard Philippe est venu présenter le plan du gouvernement en faveur de la transformation de l’industrie par le numérique. Invité en tant que président d’Embedded France au nom du comité stratégique de la filière Electronique, Cédric Demeure, a pu participer à cette rencontre. « Le Premier ministre a rappelé que la France accusait un retard réel par rapport à d’autres pays d’Europe dans ce domaine » explique-t-il. Ainsi par exemple, dans le domaine de la robotisation où le parc français est évalué à 132 robots pour 10 000 employés dans l’industrie manufacturière, soit un niveau bien inférieur à celui de l’Italie (185 robots pour 10 000 employés) ou de l’Allemagne (309). Ce nombre est même en baisse en raison des fermetures d’usines sur le territoire.

Autre aspect important de ce plan : le soutien à la numérisation des PME (500 millions d’euros alloués) et la mission dédiée aux territoires. Cette mission devra identifier une centaine de territoires susceptibles de devenir des fers de lance de l’industrialisation numérique.  Il s’agira notamment de zones rurales, dont le tissu industriel est principalement composé de PME, actuellement fragilisées. Deux exemples : La vallée de la Bresle (Glass Vallée), à la frontière de la Normandie et des Hauts de- France dont le tissu économique se compose principalement de TPE, PME et ETI de l’industrie verrière et de l’industrie de la serrurerie et de la robinetterie ou encore le Massif du Jura. Ce dernier abrite un tissu dense de PME spécialisées dans les secteurs du jouet, de la plasturgie, de la lunetterie et de l’horlogerie qui subissent de plein fouet la mondialisation. Doté d’une compétence mondialement reconnue dans la maîtrise des microtechniques, ce territoire développe de nouvelles offres sur des marchés à très forte valeur ajoutée dans les secteurs du luxe, de l’automobile, du médical, de l’aéronautique et de l’aérospatial. Il abrite plusieurs « pépites » dans les domaines de la robotique et de l’électromécanique.

Le lancement de plateformes d’accélération des technologies de l’industrie du futur est également un aspect majeur de ce plan. « Cette notion de plateforme impose que tous les industriels se regroupent et mettent au point des normes communes » se réjouit Cédric Demeure. Cette mutualisation des savoirs est précisément l’esprit sur lequel repose l’association Embedded France. Il existe déjà plusieurs plateformes qui ont émergé spontanément des territoires à l’image de la plateforme Platinium 3D à Charleville Mézières, dédiée à la fabrication additive (impression 3D) / Le gouvernement escompte que chacune des 16 filières du CNI développe une plateforme.

Ce plan d’action s’inscrit dans un cadre plus large celui de la politique de soutien aux filières marqué notamment par la refonte du conseil national de l’industrie (CNI).  Embedded France est partie prenante de la filière Electronique, labellisée en mai dernier.

Le Premier ministre était accompagné de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargé du Numérique et de Delphine Gény-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances.

En savoir plus : http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2018/09/dossier_de_presse_-_transformer_notre_industrie_par_le_numerique_-_20.09.18.pdf

Send this to a friend